Les parents de Thurso se mobilisent pour l’alphabétisation

LECTURE. La petite bibliothèque publique de Thurso bourdonne de gazouillis, de rires et de bribes de contes. Mères, grand-mère et enfants se sont réunis pour l’Heure du conte, un rendez-vous hebdomadaire ayant débuté à l’automne, se voulant aussi amusant pour les parents que les enfants.

Les parents ont vite profité de l’occasion pour initier leurs enfants de zéro à cinq ans à la lecture, aux livres, aux contes et à la bibliothèque, ce qui fait de l’activité un succès. À la bibliothèque, tous s’amusent dans une ambiance joyeuse et décontractée. «Je suis maman à la maison et ça me fait sortir avec mon enfant, explique Josiane Laroche. La lecture, c’est super important pour nos jeunes enfants. On veut leur apprendre à aimer les livres, les initier à l’écriture pour l’école.» Il s’agit aussi d’un endroit ou socialiser, ajoute Émilie Gallant. «Ça permet à l’enfant de sortir, de voir d’autres enfants de son âge, fait-elle savoir. Il y a plein de livres et l’histoire est toujours accompagnée de marionnettes. Il y a une belle interaction entre les enfants et les bénévoles.»

Le projet a été lancé par le comité la Voix des parents, dans son plan d’action 2015-2016, mais est soutenu par une poignée de bénévoles engagés, très appréciés par les mamans de l’heure du conte. «C’est l’fun que ces bénévoles aient répondu à la demande. Elles sont vraiment gentilles», croit Mme Gallant. Une semaine sur deux, une animatrice du Centre alpha Papineau participe à l’activité, parfois accompagnée d’un apprenant adulte. L’heure du conte est également soutenue par le regroupement Cœur des vallées en action, qui se voit comme un lien ayant permis à tous les acteurs de se rencontrer. «Au début, c’était la stimulation parent-enfant, et ça continue avec la boîte à surprise. Depuis trois ans, plusieurs activités destinées aux familles leur permettent de se créer un réseau, de sortir de l’isolement», ajoute l’agente de soutien à la programmation, Mélissa Côté-Farndon.

L’heure du conte rassemble une douzaine d’enfants, chaque semaine. Les familles désirant s’y joindre sont les bienvenues.

Marie-Charlotte Paquette
Publié le 20 novembre 2015

Source: Info07 – La Petite-Nation – Communauté